Les plantes pas si sauvages !

J’aime manger des plantes sauvages car elles sont vivantes et proche de nous ! Elles répondent naturellement à nos besoins en énergie (vitamines, minéraux). Le risque dans la nature, c’est qu’elles soient contaminées (pipi-caca). Chez soi, c’est plus facile à gérer surtout en pot surélevé. Pour celle qui sont au sol, lavage au vinaigre et ramassage en hauteur dans mon cas, car mon chien ne respecte pas les limites. La première année, j’ai fait un inventaire et découvert que j’avais de la verveine officinale :

Je l’ai surveillé puis transplanter en pot, elle s’y est bien acclimaté et aujourd’hui elle à une belle rosette et promets de bien donner cette année. Elle poussait dans le recoins rocheux de mon jardin, un endroit idéal pour se caler pour une si petite graine. Il n’est pas évident d’en avoir beaucoup pour une cure car le pied sauvage monte vite et a de très petites feuilles.

Inventaire du jardin (printemps 2019) : Mauve, silène enflée, tanaisie, achillée, Chélidoine, stellaire, gaillet grateron, lamp-sane…

Partenariat avec l’Auringleta

Association L'Auringleta

Association L’Auringleta :
Association d’éducation à l’environnement et au développement durable

Je connais cette association depuis bien longtemps (2012)… Je participe à l’animation de leur portes ouvertes en octobre depuis 2013 (retour en image) : Mounaques en maïs, Compost’ition, fresque (peinture à la farine), encres végétales, installation « land’art » dans le jardin…

Tissages !

C’est devenu une nouvelle passion, une vraie addiction ! J’ai commencé par les tricotins, les pompons que j’utilisais pour mes animations avec Bouloche de 2014 à 2016 (http://clown-bouloche.blogspot.com/) 

En 2017, je me suis lancé dans le métier à tisser (type tapisserie), puis j’ai poursuivi sur l’attrape-rêve, les ojo de dios et mon préféré le tissage circulaire.

Je peux vous proposer de vous enseigner chacune de ses pratiques qui sont un vrai régal pour l’esprit de créativité.

Gravures

Cette technique je l’ai apprise à la fac d’arts pla’ de Bx, il y a plus de 10 ans. J’ai adoré son coté « magique » du Monotype. Et quand j’ai gratté le linoleum (matière caoutchou naturel), cela m’a amené sur des thèmes que je pense sacré comme la vie… Les gouges amènent le rythme et la difficulté…

La feuille est un de mes thèmes favoris.
j’en ai fait des suites…

 

mes dernières créations encadrés ( pyrogravure, peinture acrylique, vernis…)